Loading

 

Sous les arbres, des ateliers branchés !

Atelier adulte (+ de 18 ans) : le mercredi de 20h à 22h

Atelier ado (de 13 à 17 ans) : le mercredi de 17h30 à 19h30

Atelier enfant (de 8 à 13 ans) : le mercredi de 15h30 à 17h30

Atelier tous âges confondus : le samedi de 9h30 à 11h30

Animés par Aurélie Chamand, Christine Roget et Michel Brès

Tarifs

40€/mois

OU

120€ de septembre à décembre

160€ de février à juin

(+18€ d’inscription, la carte TSA incluse, pour assister à tous les spectacles à tarif réduit)

Ateliers ponctuels

Le théâtre propose aussi des ateliers et des stages ponctuels en week-end ou pendant certaines vacances scolaires.

Le Théâtre sous les Arbres

PhotosTSA-HDR-10

C’est un théâtre de plein air, dont le lieu est mis à disposition par la Mairie du Port, sur l’île de la Réunion. Trois arbres sur la scène. Des tribunes modifiables qui permettent de recevoir 199 spectateurs sur un arc de cercle.

Proximité des spectateurs, convivialité, présence des arbres et du ciel, du sable et du bois, tels sont les éléments de la poésie de ce lieu spécifique. Ajoutons que le climat de la côte Ouest est agréable toute l’année; il ne pleut presque jamais sauf pendant les trois mois de la saison des pluies, ce qui permet au théâtre de fonctionner aisément de mi-mars à mi-décembre.

C’est un lieu où les spectacles vivent. C’est le Théâtre sous les Arbres. Libre, à l’air libre.

L’Association Culturel du Théâtre sous les Arbres regroupe trois grandes activités : les ateliers, la diffusion et l’accompagnement artistique, et la compagnie

  L’association ACTA

 

L’Acta est une association loi de 1901.

La licence d’entrepreneur de spectacles pour la gestion de ce lieu est à Michel Brès.

  L’équipe

Présidente : Sarah Ballot

Direction : Olivier Giron

Communication et Diffusion: Florence Duczek

Technicien : Jean-Marie Vigot

Artistes associés : Michel Brès, Aurélie Chamand, Christine Roget et Pato

  Les Ateliers

Plusieurs ateliers enfants, adolescents et adultes permettent de s’initier au théâtre et font également vivre le lieu. Pendant un an (de mars à juin) chaque atelier prépare avec les intervenants une pièce qu’il joueront deux fois au mois de juin devant un public. C’est une expérience enrichissante car les élèves peuvent apprécier le fruits de leur travail.

Des actions sont également menées en direction des écoles et des quartiers.

La compagnie Acta a été créée en 1981. Sa démarche est de proposer un théâtre lisible par le plus grand nombre, tout en restant ambitieux dans les thèmes abordés. Ses créations sont caractérisées par des mises en scène qui interrogent les codes de la relation au public dans le but de mieux ancrer la représentation dans le monde actuel.

  Les spectacles de la Compagnie
  • 1989 La paire de chaussures de Pierre gripari
  • 1991 La grande imprécation devant les murs de la ville de Tankred Dorst
  • 1992 Les exercices de style d’après Raymond Queneau
  • 1993 Ploutos d’après Aristophane
  • 1994 La Savetière Prodigieuse de Frédérico Garcia Lorca
  • 1995 Gilgamesh d’après la légende sumérienne
  • 1996 Les radiers sont submergés, création, texte de Michel Brès
  • 1997 Ti-Jean et la belle sans connaître d’après le conte traditionnel
  • 1998 Chroniques Martiennes d’après Ray bradbury
  • 1999 Mille et une nuits adaptation de Michel Brès
  • 2000 Macbett de Eugène Ionesco
  • 2001 Pas d’chance d’après un conte traditionnel *
  • 2002 Le Saperleau de Gildas Bourdet
  • 2003 Le passage de la comète création, théâtre de rue
  • 2004 Yvonne, Princesse de Bourgogne de Gombrovicz.
  • 2005 Œdipe d’après Sophocle *
  • 2006 Kalakaladoum écriture et mise en scène : Michel Brès
  • 2006 Ça tourne encore… stand-up de Pato
  • 2007 On ne badine pas avec l’amour d’Alfred de Musset
  • 2008 Johnny s’en-va-t-en guerre d’après Dalton Trumbo
  • 2010 J’aurais pas dû création collective
  • 2011 Johnny got his gun nouvelle mise en scène avec marionnette
  • 2011 Mes mots m’habitent de et par Michel Brès
  • 2013 Moi mes parents création jeune public *
  • 2014 Une Vraie Boucherie création cabaret
  • 2015 Juliette et Roméo marionnettes tout public *

*spectacles disponible pour la diffusion

 

Venir nous voir

.

4 avenue de la Commune de Paris – 97420 LE PORT

Tel : 0262 43 90 10

(cliquez sur l’adresse pour avoir le plan puis choisir dans le menu à gauche Le Théâtre sous les Arbres)

Tarifs

Carte du Théâtrecarte familiale valable un an : 18€.
Cette carte valable 1 an donne droit à des tarifs préférentiels.

Pour tout les résidents du Port la carte du théâtre est désormais gratuite
Présentez vous dès maintenant au théâtre munis d’un justificatif d’adresse pour en bénéficier.

Tarif A sans la carte

Adulte : 14 €
Étudiant, chômeur : 10 €
Enfant (jusqu’à 12 ans) : 8 € 

Tarif A avec la carte :

 Adulte 10 €
Étudiant, chômeur : 8€
 Enfant (jusqu’à 12 ans) : 6€

Tarif B :

 Adulte 10 €
 Enfant (jusqu’à 12 ans) : 5

Vous pouvez effectuer vos réservations sur monticket.re pour l’ensemble de nos spectacles !
Avec monticket, vous pouvez imprimer vos billets directement chez vous,
ou bien les acheter dans l’un de leur points de vente.
Vous pouvez également réserver au théâtre, cependant nous ne prenons pas la carte bleue.

carte-pointdevente

Partenaires financiers

                                   le-port

tco

logo_ASP

région

dac_oilogo dpt

Partenaires média

logo-soleil974+signaturelogo-2014

AZ Logo

Illustration du programme et distribution

Logo l'art dans la main

logo distrisur

Ami et Soutien KD logo

 

Billetterie

Monticket

 

Direction : Olivier Giron (direction@letheatresouslesarbres.com)

Administration : administration@letheatresouslesarbres.com

Communication : communication@letheatresouslesarbres.com

Technique : technique@letheatresouslesarbres.com

ACTA

Le Théâtre sous les Arbres 4 avenue de la Commune de Paris 97420 LE PORT

Tel : 0262 43 90 10

Cliquer ici pour lire l’appel à projet

 

Vos réactions :

“Bonjour,

J’ai connu le petit théâtre sous les arbres il y a quelques années et je dois dire qu’ après avoir quitté La Réunion, j’ai rarement retrouvé la qualité des programmations, et l’atmosphère qui règne dans les gradins du théâtre. C’est un lieu unique qui doit son succès à l’implication des directeurs de la compagnie Acta, et à leur passion du théâtre et de la créativité artistique.

C’est un lieu de convivialité, justement parce que la philosophie des responsables et la qualité de la programmation réunit le public, toutes origines socio-culturelles confondues, autour de l’art du théâtre et du partage.

Artistes réunionnais, cirque, oeuvres pour les enfants, créations originales, expression de la culture réunionnaise, le petit theatre réunit tous les critères mentionnés dans le cahier des charges pour le volet artistique, le volet médiation et le volet général, sans parler de l’implantation des responsables qui vivent à la Réunion depuis bien longtemps et qui connaissent en profondeur la culture réunionnaise.

La programmation ne peut pas être plus centrée sur, je cite: ” le théâtre au sens large : théâtre de texte, théâtre visuel, marionnette, cirque, avec une dominante arts de la parole” qu’avec la compagnie Acta, puisque c’est là leur motivation première et qu’ils y réussissent à la perfection. Et l’accès au théâtre, les tarifs, tout est pensé pour rendre la culture accessible, notamment aux jeunes en “situation de vulnérabilité socio-éducative”.

Justement, la Compagnie Acta offre un ” théâtre résolument ouvert à tous les publics et notamment à ceux qui sont les plus éloignés de la culture” ! Et elle est le mieux implantée pour répondre à la promotion de la culture dans la zone du Port, parce que ceux qui la portent y sont  humainement et professionnellement impliqués.

Si ce cahier des charges correspond sincèrement aux préoccupations qui animent les acteurs de la mairie du Port, alors pourquoi au contraire ne pas faire confiance à la compagnie Acta?

Pourquoi ne pas l’encourager culturellement et financièrement dans son évolution, afin de profiter de son expérience, de son professionnalisme et de son éthique ?

Il me semble qu’il est plus justifié en terme de coût, de gain de temps, d’accès à une culture de qualité, de laisser en place une structure qui fonctionne déjà, et bien, plutôt que s’engager dans un processus qui ne fera que ralentir la réalisation du Pacte Culture signé entre la ville et l’Etat…

Bien cordialement,

Nathalie Cazach”